REGAR Gestion Financière

Experts en Gestion des Actifs pour la Retraite

Nouvelles

Accueil  /  Nouvelles  /  Déjeuner-conférence

 

Déjeuner-conférence

L'humain, la différence entre le succès et l'échec en affaires!
Par Michel Desmeules  - Juillet 2012 - Journal chefs d'entreprises

Dans le magnifique decor du Manoir Montmorency, le 20 juin dernier, l'équipe de REGAR Gestion Financière organisait un déjeuner-conférence sous le thème : Connaissez-vous la relève de votre entreprise? Pour l'occasion, deux conferenciers membres du Regroupement des Entreprises, M. Sylvain Tessier, président et conseiller de ST Marketing et Mme Nathalie-Anne Croft, présidente du Groupe Conseil Pissenlits, ont élabore sur divers enjeux en lien avec la prosperite, la pérennité et le transfert d'une entreprise.

Prenant le premier la parole, M. Tessier a insisté sur la nécessité pour les dirigeants d'entreprises de se montrer visionnaires et ouverts aux changements. Rappelant que le passe n'est pas garant de l'avenir, citant au passage les deboires d'anciens poids lourds tels que Kodak, Nortel et Research In Motion, le conferencier invite a soutenu qu'un entrepreneur doit périodiquement faire le point sur sa situation et repenser l'avenir de son entreprise selon un horizon de 5 ans. "La dimension humaine, c'est la raison numéro 1 derrière un échec ou un succès en affaires", precise-t-il.  

Des propos corrobores par Mme Croft qui a davantage élabore, lors de sa présentation, sur les défis de planifier et d'intégrer soigneusement la relève dans la gestion de l'entreprise. Signalant qu'il est toujours préferable de miser sur la transparence et d'appuyer ses dires par des actions claires et franches, la présidente du Groupe Conseil Pissenlits croit que ces principes facilitent la gestion générale de l'entreprise. De plus, au moment de planifier la relève, la ou les personnes retenues devront partager ces valeurs si l'on désire les faire survivre au transfert.

À ce chapitre, Mme Croft met en garde les parents contre leur propre jugement lorsque vient le temps d'évaluer la performance de leur progeniture au sein de l'entreprise. II peut être ardu de se faire une opinion objective quant aux aptitudes sociales et a la qualité du travail accompli par son enfant et tout aussi difficile de lui communiquer «l'heure juste» du fait que la relation deborde le cadre habituel patron/employé. Malgré cet avertissement, Mme Croft ne décourage pas la relève familiale, mais pose plutôt les balises à sa réalisation.

Pour sa part, M. Tessier a énuméré plusieurs comportements qui favorisent la réussite entrepreneuriale. Du nombre, il y a la capacité d'être a l'affût des opportunités, la sagesse de diversifier sa clientèle, prendre le temps de réfléchir aux tendances du marché et d'élaborer des priorités en plus de chercher constamment à se distinguer. Or, une qualité souvent négligée ou mésestimée, selon ce conseiller, est l'humilité. Se montrer humble serait la condition sine qua non à l'intégration de nouvelles idées, qui éviterait le risque pour une entreprise de plafonner. Quant a Mme Croft, elle a rappele au terme de sa presentation qu'en affaires, ne rien faire demeure toujours une option, mais que c'est rarement la bonne!

Mme Nathalie-Anne Croft, présidente du Groupe Conseil Pissenlits
et M. Sylvain Tessier, président et conseiller de ST Marketing
(crédit photo : Michel Desmeules).